2009-12-25

Tories & UMP

Voici deux des affiches officielles de la campagne des conservateurs britanniques menés par David Cameron contre les travaillistes de Gordon Brown. L'UMP a encore beaucoup de chemin à faire...

Source : Aequalis, 2009-12-12.

刘晓波

Honte à la Chine "populaire" pour la condamnation de Liu Xiaobo à 11 ans de prison, ce jour de Noël.

Joyeux Noël

Libertas souhaite un Joyeux Noël à ses lecteurs !

Les USA connaîtront bientôt le trou de la sécu !

Le Sénat des États-Unis d'Amérique (100 sénateurs, quand la France en compte... 343) a finalement adopté la réforme de l'assurance de santé, promise par Barack Obama et objet d'une intense propagande.

Les Américains vont pouvoir découvrir les joies du déficit des comptes sociaux : - 21 milliards d'euros en France en 2009 (chiffre provisoire). 325 euros de déficit par habitant sur la seule année 2009.

2009-12-21

Bastiat pour Noël

En panne d'idées de cadeaux pour Noël ? Ne cherchez plus : offrez La Loi, de Frédéric Bastiat !

2009-12-19

Le voile, symbole d'oppression ou de résistance ?



En soutien à Majid Tavakoli, les amis de la liberté se voilent, détournant le symbole de l'oppression des femmes.

Pourquoi je ne suis pas anticapitaliste

Recommandé, un bel article de défense et illustration du capitalisme dans The Economist du 17 décembre 2009 : The Silence of Mammon

La finance rapporte... à l'Etat

"The British government estimates that the top 1% of all taxpayers (many of whom work in finance or related industries) will pay 24.1% of all income-tax revenues in 2009-10, with the top 5% paying 43% of the total." (The Economist, 2009-12-17)

Le gouvernement britannique estime que le premier 1 % des contribuables (dont beaucoup travaillent dans la finance ou des activités liées) paiera 24,1 % du total de l'impôt sur le revenu en 2009-2010, et que les premiers 5 % paieront 43 % du total.

Et en France ?

2009-12-14

José Piñera

Stupéfiant : des heures et des heures de cours de "questions sociales" et d'économie à Sciences Po, et jamais un seul enseignant n'a ne serait-ce que cité le nom de José Piñera, évoqué hier par La lime !

2009-12-13

Hausse de la taxation des cessions d'actions

Les plus-values réalisées lors de la cession de valeurs mobilières (actions, obligations) seront désormais soumises aux prélèvements sociaux (12,1%) au premier euro (abandon du seuil d'exonération fixé à 25730 euros). L'imposition s'appliquera aux cessions réalisées à compter de 2010 et aura un impact financier à partir de 2011.

Deux effets pervers évidents : découragement de la détention de valeurs mobilières par les Français, et réduction de la liquidité des portefeuilles qui s'adapteront moins facilement aux perspectives économiques de chaque titre.

Pour réduire la facture, la marge de manœuvre est limitée :
- quitter l'enfer fiscal français pour des cieux financiers plus cléments ;
- rester et vous engager dans la résistance à la dépense publique en soutenant les libéraux ;
- et plus pragmatiquement, à titre de mesure d'urgence : si vous n'avez pas atteint le plafond de 25730 € de cessions (hors PEA) en 2009, vendez et rachetez (au même cours ou à peu près) avant la fin de décembre les titres sur lesquels vous avez les plus-values latentes les plus élevées, jusqu'à approcher le plafond 2009 de cessions de 25730 €, sans le dépasser bien sûr : votre capital sera inchangé (aux frais de transaction près), mais le prix de revient unitaire (coût fiscal) sera plus élevé après cette vente-rachat. Le jour où vous vendrez pour de bon, la plus-value par rapport à ce PRU sera réduite d'autant.

Sources : Net-Iris - Assemblée nationale

2009-12-11

2009-12-07