2005-08-30

Tribune d'Alain Lambert

France

Dans le Figaro du 29 août 2005 : "Acceptons d'être qualifiés de libéraux, en le prenant comme un compliment. Soyons fiers d'être porteurs de la liberté, première promesse de la République, premier mot de sa devise" (Alain Lambert, fondateur du club de sénateurs Courage et Convictions).

La décrue prochaine de l'immobilier

Economie et finances

"Nearer term, the housing boom will inevitably simmer down. As part of that process, house turnover will decline from currently historic levels, while home price increases will slow and prices could even decrease" (Alan Greenspan, président de la Réserve fédérale américaine, 2005-08-27).

2005-08-29

Et pourquoi pas la voiture à cheval ?

France

Le ministre des transports propose de limiter la circulation sur autoroute à 115 km/h au lieu de 130, pour réduire la consommation de pétrole.

Que l'on informe le citoyen mécontent de la flambée du prix du carburant qu'il peut réduire sa facture en réduisant sa vitesse, très bien, sa liberté de choix est respectée. Mais de quel droit le contraint-on à réduire sa vitesse, s'il est prêt à assumer le surcoût dû à la hausse du carburant ?

Dominique Perben pourrait aussi bien proposer de revenir à la carriole et au cheval, moyen radical de limiter la facture pétrolière des Français !

2005-08-28

2005-08-26

Wauquiez "ne se définit pas du tout comme libéral"

Jeune député de la Haute-Loire, où il succède à Jacques Barrot, Laurent Wauquiez "ne se définit pas du tout comme un libéral, égratignant au passage un capitalisme qui fait perdre la vision de la durée et la notion de l'homme". (Paris-Match, 25 août 2005)

Lien : citations antilibérales

2005-08-24

La fausse querelle de la privatisation des autoroutes

France

Le gouvernement français a entrepris de céder trois sociétés d'autoroutes (APRR, ASF, Sanef), dont il détient encore des parts.

La polémique sur la "cession de bijoux de famille" est absurde. L'Etat se borne à céder, certes un savoir-faire, mais surtout des revenus de concessions, limitées dans le temps.

Cela signifie que la propriété des autoroutes revient, in fine, dans quelques décennies à l'Etat. Pour schématiser, en simplifiant, l'Etat empoche aujourd'hui les revenus de demain. Mais cela ne change rien en principe au montant global du produit des concessions, qu'elles soient cédées ou non (en tenant compte de l'actualisation).

Les bonnes questions à poser sont notamment :
- l'usage qui sera fait du produit de cet encaissement anticipé : dépenses supplémentaires, ou désendettement ?
- le caractère alarmant ou non de ce qui ressemble à un expédient pour boucler un budget mis en péril par des prévisions irréalistes et, partant, irresponsables lors de son vote initial ;
- et enfin, la raison de la nécessité de recourir à un tel expédient, dont la cause arithmétique toute simple est l'excès des dépenses publiques sur les recettes, qui a conduit à une dette publique aujourd'hui estimée à 1104 milliards d'euros (soit 17653 € par habitant).

Poursuite de la hausse du pétrole

Economie et finances

Le pétrole a dépassé les 67 dollars à New York (67,4 $ le baril pour livraison en octobre), battant un nouveau record, et continuant sa progression vers 90 $ (sommet historique converti en $ 2005).

Législative partielle à Nancy

France

L'élection législative partielle des 4 et 11 septembre 2005 à Nancy est perçue comme un test par l'UMP. Elle met aux prises notamment le jeune radical Laurent Hénart, qui vient de perdre son poste de secrétaire d'Etat "à l'insertion professionnelle des jeunes" et tente de reconquérir son ancien mandat de député, et deux candidats socialistes, Mathieu Klein, jeune candidat officiel du partisocialiste, et Jean-Jacques Denis, ancien député et candidat dissident.

Dans ce paysage dépourvu de candidat libéral, c'est sans états d'âme que les suffrages des amis de la liberté devraient se porter sur le candidat de l'UMP, Laurent Hénart, qui tient des propos responsables sur le marché du travail, sinistré par un chômage de masse auquel toutes les mesures de "traitement social" n'ont pas remédié.

2005-08-16

Art et urbanisme : de l'esprit des villes

Arts et lettres

De l'esprit des villes, exceptionnelle exposition à Nancy à l'occasion des 250 ans de la place Stanislas, rénovée et définitivement rendue aux piétons. Autour du thème de Nancy et l'Europe urbaine au siècle des Lumières (1720-1770), les oeuvres des peintres B. Bellotto, A. Canaletto, Hubert Robert, des sculpteurs F. Girardon, A. Coysevox ou J.-B. II Lemoyne, des architectes Robert de Cotte, Gabriel, Héré ou Blondel, offrent un panorama inattendu, avec de nombreuses maquettes et réductions d'époque, de l'effervescence urbanistique, artistique et architecturale du temps.

Musée des Beaux-Arts de Nancy, place Stanislas, jusqu'au 22 août 2005 ; 10h-18h tous les jours sauf le mardi.

2005-08-14

Libéraux de tous les pays, unissez-vous

Libertas, journal libéral francophone, a besoin de publicité. Comment aider Libertas à se faire connaître ? Revenez le lire régulièrement. Placez-le dans vos favoris (Ctrl + D). Placez un lien à partir de votre site ou de votre page personnelle. Parlez-en à vos amis. Parlez-en dans les media. Merci !

2005-08-10

France : dégradation des finances publiques

France

Les dépenses publiques continuent à dépasser les recettes, aussi la dégradation des finances publiques françaises se poursuit.

Le déficit budgétaire de l'Etat au 30 juin 2005 est de 35,72 G€, alors qu'il était de 32 G€ au 30 juin 2004.

La dette publique française au sens de Maastricht est estimée à 1102 milliards d'euros, soit 17616 € par habitant, au 10 août 2005.

2005-08-09

Force ouvrière : combien de divisions ?

France

Le syndicat Force Ouvrière (FO) ne communique pas le nombre de ses adhérents. Les citoyens ne sont-ils cependant pas en droit d'avoir cette information, s'agissant d'une organisation présumée représentative ?

2005-08-08

Le libre commerce des idées

Arts et lettres

Justice Oliver Wendell Holmes Jr., juge à la Cour suprême des Etats-Unis, sur le premier amendement et la liberté d'expression, dans un avis divergent sur l'arrêt Abrams v. United States, 250 US 616 (1919) :

"Persecution for the expression of opinions seems to me perfectly logical. If you have no doubt of your premises or your power..., you naturally express your wishes in law and sweep away all opposition... But when men have realized that time has upset many fighting faiths, they may come to believe even more than they believe the very foundations of their own conduct that the ultimate good desired is better reached by free trade in ideas... That at any rate is the theory of our Constitution. It is an experiment, as all life is an experiment... While that experiment is part of our system I think that we should be eternally vigilant against attempts to check the expression of opinions that we loathe and believe to be fraught with death...".

"(...) le bien ultime désiré est mieux atteint par le libre commerce des idées". On ne saurait mieux dire...

2005-08-01

La bulle immobilière

Economie et finances

Excellente série d'articles dans le journal Libération sur la bulle immobilière. La question n'est plus de savoir si elle va éclater, mais quand. À méditer avant d'acheter !

En exergue, cette phrase d'Alan Greenspan, président de la Réserve fédérale américaine : "Il semble qu'il y ait, au minimum, des signes de bouillonnement sur certains marchés locaux où les prix semblent avoir grimpé à des niveaux insoutenables".

On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas...